ActualitéActualités

Société civile : la cellule balai citoyen sur le sort des communicants des partis politiques incarcérés

Le conseil d’administration de la cellule balai citoyen s’est exprimé ce jeudi, 12 avril 2018 sur le sort des communicants du  rpg arc-en-ciel et de l’UFDG déjà en maille avec la justice.

À l’entame, cette plateforme de la société civile guinéenne s’est réjouit de la bonne lecture et implication du ministère de la justice à travers ses démembrements sur la plainte du balai citoyen contre les dérives verbales dangereuses de certains communications des deux grandes formations politiques.

Par après, le conseil a annoncé le transfert du dossier de DPJ au tribunal de 1ère instance de Kaloum ce mercredi 11 avril 2018. En gros, il s’agit six présumés auteurs des propos appelant à la haine et à la violence dont  cinq (5) du RPG arc-en-ciel et un (1) de L’UFDG qui sont déjà à la maison centrale pour la suite de la procédure.

« Une lettre à été adressée au procureur général de la République pour l’ouverture d’une information judiciaire concernant monsieur Sékou Soupé KOUROUMA membre du bureau politique nationale du RPG et monsieur Rachid N’diaye ministre de la communication », a annoncé Salia CAMARA porte parole du balai citoyen.

Par ailleurs, la cellule balai citoyen rassure que les dispositions sont prises pour traquer les présumés auteurs à l’intérieur ou à l’extérieur du pays grâce à la collaboration du bureau central national de l’INTERPOL.

« La cellule balai citoyen par la voix de son porte parole demande au gouvernement, aux coordinateurs régionales, aux partis politiques et à l’administration publique d’éviter toute immixtion ou influence sur l’appareil judiciaire afin qu’il jouisse pleinement de ses prérogatives », a suggéré Salia CAMARA.

Emmanuel Boeboe Beavogui

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page