Loader
Veuillez entrer votre nom d'utilisateur et votre adresse email. Obtenir un nouveau mot de passe
x

Greffiers en grève : Voici les quatre exigences !

00

Depuis ce 08 juin 2018, les greffiers guinéens sont en grève générale illimitée. Un mot d’ordre lancé suite aux échecs des différentes négociations avec le gouvernement malgré la signature du décret sur le statut particulier des greffiers par le Chef de l’Etat. En réalité, la raison est ailleurs. Rencontré ce vendredi par la rédaction du site www.africvisionguinee.com, M. Tamba OUENDENO l’un des signataires de l’avis de grève a accepté de répondre à nos questions. Dans ce bref entretien, il est revenu sur les quatre points de revendication des greffiers.

Bonjour M. OUENDENO

Oui bonjour mon frère.

Je sais que vous êtes l’un des signataires de l’avis de grève des greffiers. Alors dites-moi réellement ce que vous exigez du gouvernement?

Merci pour cette question. En gros, nous réclamons quatre points. Premièrement : Nous exigeons le payement de nos indemnités et primes conformément à l’article 60 du statut particulier des greffiers.

Deuxièmement : Nous exigeons le reclassement de tous les greffiers de l’hiérarchie A à la fonction publique. Puisque tous les jeunes sont déjà reclassés. Nous exigeons à ce que les doyens aussi soient reclassés.

Troisièmement : Nous exigeons la formation professionnelle continue. Nous ne voulons plus que les mêmes personnes soient invitées à des formations. On veut que la formation professionnelle continue et qu’elle touche tous les greffiers. Et Quatrièmement : Nous réclamons la mise en place de la commission administrative paritaire qui est notre organe de discipline pour éviter les sanctions arbitraires que nous rencontrons souvent.

Dites-nous, pourquoi une grève alors que vous êtes en négociation depuis le 24 mai ?

Vous avez raison. Nous sommes en négociation depuis le 24 mai dernier mais en réalité toutes les négociations se sont soldées par un échec cuisant. Après cet échec, nous avons rendu compte à la base au TPI de Mafanco et les greffiers présents ont décidé à l’unanimité le maintien du mot d’ordre de grève.

N’ayant pas de garantie pour une suite favorable à nos requêtes, nous avons déclenché officiellement ce 8 juin 2018 la grève puisque rien n’a filtré des négociations. Maintenant, la base demande le payement des indemnités. On n’a plus besoin d’arrêté conjoint qui fixe nos primes et indemnités.

Les greffiers sont prêts à faire des concessions ?

Oui. Les trois autres points peuvent être résolus plus tard mais ce qui est urgent c’est le 1er point qui est le payement de nos primes et indemnités.

Merci pour votre disponibilité

De rien, merci à vous également.

Entretien réalisé par Emmanuel Boèboè BEAVOGUI

0 réflexions sur “Greffiers en grève : Voici les quatre exigences !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche

septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Guineenews