Uncategorized

Covid-19 : les Etats-Unis vont lever les restrictions, le 8 novembre, pour les voyageurs vaccinés

Les voyageurs arrivant par les airs devront fournir une preuve de vaccination et un test dans les trois jours avant le départ. Les compagnies aériennes devront établir un système de suivi des contacts.

Après plus de dix-huit mois de fermeture des frontières, les Etats-Unis ont annoncé, vendredi 15 octobre, la levée, à partir du 8 novembre, des restrictions de voyage pour les ressortissants étrangers complètement vaccinés contre le Covid-19.

La Maison Blanche a annoncé sur Twitter cette date attendue avec impatience par des couples séparés, des familles dispersées ou des touristes du monde entier, depuis que Washington avait promis, le mois dernier, de lever les restrictions aux voyages internationaux « début novembre » pour les personnes vaccinées contre le Covid-19.

« La nouvelle politique américaine sur les voyages, qui exige la vaccination pour les voyageurs étrangers se rendant aux Etats-Unis, entrera en vigueur le 8 novembre », a fait savoir l’administration Biden.

Les États-Unis accepteront sur leur territoire les voyageurs arrivant par voie aérienne en provenance des vingt-six pays membres de l’espace Schengen ainsi que de Grande-Bretagne, d’Irlande, de Chine, d’Inde, d’Afrique du Sud, d’Iran et du Brésil. Ce nouveau dispositif s’appliquera aussi aux voyageurs traversant les frontières terrestres avec le Canada et le Mexique.

Les restrictions imposées aux ressortissants non américains ont été imposées pour la première fois aux voyageurs en provenance de Chine en janvier 2020 pour endiguer la propagation du Covid-19. Face à la pandémie, les Etats-Unis avaient fermé leurs frontières à partir de mars 2020, sauf motifs impérieux très limités ou dérogation accordées par le département d’Etat, pour des millions de voyageurs en provenance notamment de l’Union européenne (UE), du Royaume-Uni ou de Chine, puis plus tard d’Inde ou du Brésil. Ils avaient aussi fermé leurs points d’entrée par voie terrestre aux visiteurs venus du Canada et du Mexique.

Le maintien prolongé de ces restrictions a provoqué de fortes frustrations diplomatiques, en particulier à partir de l’été dernier, lorsque l’UE, dont la vaccination accélérait alors que celle des Etats-Unis marquait le pas, a rouvert ses propres frontières aux touristes américains, même les non vaccinés.

Si Washington s’est retranché derrière les conditions sanitaires pour justifier ce maintien – « Nous suivons la science », a répété la Maison Blanche –, les Etats-Unis n’en ont pas moins annoncé la levée des restrictions le 20 septembre à un moment très opportun du point de vue diplomatique. L’annonce était en effet tombée dans un contexte de grande tension entre la France et les Etats-Unis dans une affaire de vente de sous-marins à l’Australie.

Le Monde avec AFP et Reuters

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page